Tous les chemins y mènent…

7 04 2009

Tous les chemins y mènent... dans Histoire passeeJe m’étais permis de présenter, il y a peu, le blog d’une jeune expatriée en Angleterre, seule sur cette île en compagnie de ses geeks.

Permettez-moi de mettre cette fois sous les feux de la rampe un blog qui m’est cher. Non parce qu’il s’agit d’un ami (ce qui empêcherait tout esprit critique à son encontre), mais parce qu’ils possèdent des qualités certaines (le blog et l’ami, cette fois !).

Quelle ne fut pas ma surprise lorsque je suis tombé, par hasard sur l’ancienne version de ce blog, Jardinbaroque, il y a… deux ans. Cet endroit était devenu pour moi un havre de paix et de plaisir, l’invitation aussi à explorer des contrées dont j’étais peu familier. Passionné de musique baroque (ce n’est pas un scoop) que je suis, il m’a permis de découvrir, par exemple, des compositeurs ou des artistes que j’affectionne aujourd’hui particulièrement, en me guidant jusqu’au début du romantisme artistique. A tire d’exemple, la série Drung und sturm fut pour moi une réelle révélation! C’est ce qui est fascinant chez cet auteur : sa capacité à initier à de nouvelles matières tout en gardant l’érudition nécessaire. Et je ne parle pas du temps qu’il passe pour mener à bien ce projet !

Depuis peu, l’auteur a déménagé : il s’en est allé pour un endroit où il pouvait jouir de plus de libertés, son espace de stockage ayant été restreint, faute de « rentabilité » du blog. Aussi, si vous appréciez mes pages, courrez vers le blog Passée des arts sans plus tarder ! Vous allez adorer ! En plus de nouveaux billets, il en reposte d’anciens en les retravaillant. Bref, c’est l’occasion pour ceux qui décideraient de suivre cette aventure de reprendre tout depuis le début !

Tous en coeur : merci Jean-Christophe !


Actions

Informations



6 réponses à “Tous les chemins y mènent…”

  1. 7 04 2009
    Henri-Pierre (18:46:16) :

    Merci Greg de ce présent, oh combien mérité, fait à notre ami commun.
    Je dis donc ici, urbi et orbi, que ses qualités de coeur n’ont rien à envier ni à son intelligence ni à son érudition.
    Bref, tu l’auras compris, je l’aime infiniment.
    Encore merci de ce bel hommage.

  2. 7 04 2009
    Jean-Christophe (20:03:25) :

    Les mots me font défaut, cher Grégory. Quand je suis ému, et inutile de te dire à quel point je le suis ici, c’est mon naturel taiseux qui reprend le dessus. Seul le regard pourrait dire ce que les paroles sont impuissantes ne serait-ce qu’à balbutier.
    Merci pour ce présent.
    Merci à ta belle jeunesse de me faire espérer qu’il existe des gens qui transmettront avec le talent qui est le tien cette étincelle qui fait de nous des Hommes.
    Merci d’être là.

  3. 8 04 2009
    Ghislaine (11:58:18) :

    Je vous lis très souvent, L’estro armonico, et ce, avec infiniment de plaisir – de même que je lis Henri-Pierre avec la même jubilation ;-) – mais sans jamais laisser de commentaire, ceci, dirais-je, par souci de discrétion, bien que le terme ne soit pas tout à fait approprié, ou parce que je suis de nature peu expansive.
    Je me fais donc un peu violence aujourd’hui pour vous dire combien ce présent par vous offert à notre ami JC m’a émue, parce que c’est une belle personne et que moi aussi, je l’aime infiniment. Vos lignes sont très touchantes.
    Avec mon amitié.

  4. 9 04 2009
    lestroarmonico (06:26:22) :

    @ tous :
    C’était la moindre des choses, il me semble, que de dédier quelques lignes à J-C (qu’il me démange de toujours appeler Jardin :d). Son blog m’a apporté tellement… Je me souviens, la première que j’ai lu un article (sur l’Orfeo de Monteverdi et l’Augelin de Landi [que je connaissais depuis fort longtemps]), je me suis dit « ah ! Enfin un blog satisfaisant, où je vais pouvoir passer souvent.
    Vous parliez de discrétion, Ghislaine. Sachez que je suis de pareille nature donc je vous remercie doublement d’avoir pris le clavier ;)

    Bien à vous trois (et aux autres lecteurs discrets),

    L’estro

  5. 12 04 2009
    cyrille (12:50:40) :

    Voilà une attention toute délicate et fraternelle adressée à notre ami commun qu’ est Jean-Christophe ! Effectivement, son Blog est littéralement un hâvre de quiétude baignée d’ érudition accessible à tout un chacun qui s’ en donne la peine de se laisser guider avec bonheur.
    Je passe assez souvent ici, dans ton espace, grâce justement à Jean-Christophe, qui m’ en avait conté l’ excellence. A l’ instar de Ghislaine, je me  » fais violence  » ( avec joie ! ) en laissant ce petit commentaire, écho naturel au message fraternel de ton billet-hommage.
    Cordialement

  6. 12 04 2009
    lestroarmonico (21:46:05) :

    Cher Cyrille,

    Je te remercie de te faire violence, fidèle de ces pages. Je comprends, en lisant tous ces commentaires, à quel point ça fait plaisir que les billets trouvent un écho dans les réponses laissées ici. Ca motive à continuer.

    Au plaisir,

    L’estro

Laisser un commentaire




DANSE avec les étoiles |
Ex-Pression |
CATGRR |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ma peinture
| AKHESA
| bricoles